Chargement Évènements
07 Juil 2018

Soirée clôture de saison d’Art’Cade

Une soirée caliente pour clôturer la saison 2017/2018

samedi 07 juillet 2018 18h

Sainte-Croix-Volvestre

Place du village
Sainte Croix Volvestre, 09230 France

Tel - 0561046927

Site - art-cade.fr

Détails

18h

Organisateur

Art’Cade
Téléphone 0561046927
Email infos@art-cade.com
Site art-cade.fr

Suite à la réussite de la première édition de la soirée de clôture de saison construite par toutes les forces vives de l’association, bénévoles, membres du conseil d’administration et équipe salariée, en juillet 2017 autour d’un cabaret rock, nous avons décidé de réitérer ce moment fort de la vie associative d’Art’Cade.

Pour cette deuxième édition, on prend les mêmes, on change d’ambiance, et on recommence ! On vous propose donc une soirée autour des musiques d’Amérique latine ! De la chaleur en perspectives donc.

Comme pour la première édition, le rendez-vous sera à 18h pour des initiations de danse, manger un bout, profiter du soleil, se déguiser et se laisser happer par des airs de salsa, de samba, de cumbia, de meringue et de malambo…

La programmation 

La Bruja [cumbia fusion]
La musique de La Bruja est une fusion des mondes musicaux et des origines de chaque musicienne. Telle une potion, elle est un mélange basé sur la cumbia, à laquelle s’ajoute des influences funk, de musique traditionnelle occitane et de musiques actuelles. Son savoir est hérité du rythme ancestral des percussions latines exprimant toute l’énergie qui naît de ses entrailles…

Polvadera [son jarocho]
La Polvadera s’est formé dans la ville de Toulouse avec l’envie de partager une musique méconnue en Europe, loin des clichés de la musique mexicaine. La formation réunit des musiciens rattachés aux cultures mexicaines, pour y avoir grandi ou vécu un temps. L’envie du groupe est de produire un son au timbre authentique par l’emploi d’instruments traditionnels, et de donner résonance aux mots et à l’esthétique du «Son jarocho» en interprétant des pièces du domaine populaire. En intégrant aussi des instruments d’origines diverses (violon, tres cubano et percussions brésiliennes), le groupe crée des ponts entre les sonorités latines et arabo andalouses, dont le point de contact historique est l’infuence de la musique baroque espagnole.